Omega-3 contre la maladie du foie gras non alcoolique : bienfaits et conseils

Omega-3 contre la maladie du foie gras non alcoolique : bienfaits et conseils

5/5 - (5 votes)

La stéatose hépatique non alcoolique, plus communément appelée maladie du foie gras, est une affection en constante augmentation dans nos sociétés modernes. Le syndrome métabolique et les mauvaises habitudes alimentaires sont souvent montrés du doigt comme principaux facteurs de risque. Comment alors lutter contre ce fléau ? Existe-t-il des solutions naturelles pour prévenir ou limiter cette maladie ? C’est ce que nous allons découvrir à travers cet article.

La stéatose hépatique non alcoolique : comprendre la maladie du foie gras

C’est quoi exactement la stéatose hépatique non alcoolique ?

La stéatose hépatique non alcoolique, aussi connue sous le nom de NASH (Non Alcoholic SteatoHepatitis), est une maladie caractérisée par une accumulation excessive de graisse dans le foie. A ne pas confondre avec la cirrhose alcoolique, elle n’est pas liée à la consommation d’alcool mais plutôt au syndrome métabolique.

Les facteurs favorisant sa survenue

L’apparition de cette affection est largement favorisée par plusieurs facteurs tels que le surpoids, le diabète de type 2, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie. Les enfants ne sont pas épargnés par cette pathologie, surtout ceux ayant une consommation élevée d’aliments industriels riches en sucre et en gras trans.

Maintenant que nous avons une meilleure connaissance de cette maladie, passons aux moyens à disposition pour la combattre.

Les rôles des oméga-3 dans la lutte contre la stéatose hépatique

Ses bienfaits prouvés scientifiquement

Ces acides gras ont fait l’objet de nombreuses études et leurs effets bénéfiques dans le cadre de la NASH sont avérés. Une méta-analyse a montré que leur consommation régulière permettait notamment la diminution de la taille du foie, des enzymes hépatiques, des taux de lipides sanguins, du glucose, de l’inflammation et même de la pression artérielle. De plus, 3000 mg d’huile de poisson pendant un an a permis de diminuer significativement la quantité de graisses dans le foie chez des personnes atteintes de NASH. Le pouvoir des oméga-3 sur notre santé est donc indéniable.

  • Omega 3 Huile de Poissons Sauvages 2000mg - 240 Gélules (120 Jours) - Haute Concentration en EPA (660mg) & DHA (440mg) Soutien Fonction Cardiaque et une Vision Normale - Fabriqué par Nutravita
  • Oméga 3 1000mg Huile de Poissons Sauvages - 400 Gélules Biodisponibles, 180 mg EPA, 120 mg DHA Pour +1 An - Forte Concentration Acides Gras - Cerveau, Coeur, Tension Artérielle EFSA - Pêche Durable
  • Nutri&Co Omega 3 Huile de Poissons Sauvages EPAX®, Haute Concentration EPA DHA et Vitamine E Bio-Disponible, Fish Oil Pure, Oméga-3 Issus de Pêche Durable, 120 capsules Anti Oxydation, Made in France
Mais l’action des oméga-3 ne serait pas suffisante sans une bonne alimentation. Découvrons ensemble comment ajuster nos habitudes alimentaires pour prévenir et traiter cette maladie.

Lire plus  Meilleure whey isolate pour musculation : top des produits pour muscles saillants

Alimentation et maladie du foie gras non alcoolique : conseils nutritionnels

Alimentation et maladie du foie gras non alcoolique : conseils nutritionnels

Privilégier une alimentation équilibrée

Pour prévenir ou limiter les dégâts causés par cette affection hépatique, il est primordial d’adopter une alimentation équilibrée. Les aliments riches en oméga-3, comme le saumon, les sardines ou les graines de lin sont à privilégier. Il est également recommandé d’augmenter sa consommation de fruits et légumes frais, sources de vitamines et minéraux essentiels.

Cependant, tout n’est pas bon à prendre. Il y a des aliments qu’il faut absolument éviter afin de préserver son foie.

Quels aliments éviter pour préserver son foie de la stéatose ?

Les ennemis du foie

L’alimentation joue un rôle crucial dans l’apparition de la NASH. Les produits industriels riches en sucres et gras trans, ainsi que les boissons sucrées sont donc à bannir. L’alcool doit être consommé avec modération car il peut aggraver l’état du foie.

Passons maintenant à un autre volet important dans la prise en charge de cette maladie : le sport.

L’impact du sport sur la gravité de la maladie du foie gras

L'impact du sport sur la gravité de la maladie du foie gras

L’activité physique, une alliée incontournable

Le sport est bénéfique pour notre santé globale et cela inclut bien sûr notre foie. Une activité physique régulière permet non seulement de maintenir un poids stable mais aussi d’améliorer le métabolisme des graisses.

Parlons maintenant d’une pratique qui gagne en popularité ces dernières années : le jeûne intermittent.

Le jeûne intermittent et l’élimination de la graisse hépatique

Le jeûne intermittent, une solution pour la NASH ?

Le jeûne intermittent pourrait être un atout dans le combat contre la NASH. En effet, il favoriserait l’élimination des graisses accumulées dans le foie. Cependant, cette pratique doit être encadrée par un professionnel de santé pour éviter tout risque.

Il existe également d’autres alliés naturels pour notre foie, comme certaines plantes et compléments alimentaires.

Les plantes et compléments alimentaires : alliés du foie ?

Les plantes et compléments alimentaires : alliés du foie ?

Une aide précieuse de la nature

Certaines plantes sont reconnues pour leurs bienfaits sur le foie. Le chardon marie, le desmodium, le romarin, le pissenlit, l’artichaut ou encore le radis noir en font partie. L’huile essentielle de citron est aussi recommandée pour favoriser la dégradation des graisses du foie.

Mais au-delà de ces solutions ponctuelles, une prise en charge globale et adaptée est nécessaire.

Prévention et prise en charge de la NASH : que faire au quotidien ?

Adopter un mode de vie sain

Lutter contre la NASH passe avant tout par l’adoption d’un mode de vie sain : alimentation équilibrée, activité physique régulière, sommeil suffisant… Tout ceci contribue à maintenir votre foie en bonne santé.

Lire plus  Prise de masse musculaire : quels compléments alimentaires privilégier ?

Se faire accompagner par un professionnel de santé

Il est d’usage de consulter régulièrement un médecin pour surveiller l’évolution de la maladie et adapter le traitement si nécessaire. Une prise en charge médicale est essentielle pour une gestion optimale de cette affection.

Au terme de cet article, nous pouvons conclure que la stéatose hépatique non alcoolique est une maladie complexe, mais qu’il existe des solutions naturelles pour la combattre. Des habitudes alimentaires saines, enrichies en oméga-3, conjuguées à une pratique sportive régulière et à l’utilisation de plantes peuvent aider à prévenir ou limiter cette affection. Cependant, un suivi médical reste indispensable pour une prise en charge optimale. Soyons donc acteurs de notre santé et prenons soin de notre foie au quotidien.

Retour en haut